Image
image
image
image

souplesse TAROT – Découvrez Bouddha
grâce aux commentaires inspirantes d'Osho
basé sur LE DHAMMAPADA DE GAUTAMA LE BOUDDHA, ±500 ans avant J.-C.


                                          en construction               Cette page est en développement et sporadiquement en révision…
mise à jour : mardi 5 août 2014

en construction 1         Cette page est en voie de construction.         en construction 2

Liens des 22 cartes

(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02. RAPIDE COMME UN CHEVAL DE COURSE

Attentif parmi les distraits,
éveillé pendant que les autres rêvent,
rapide comme un cheval de course,
il devance tous les autres.
Osho tarot Découvrez Bouddha #02

Le mental est absent, mais l'attention est présente.
Qu'est-ce que l'attention ?
C'est la conscience. C'est la conscience parfaite.


TEXTE COMPLET - RAPIDE COMME UN CHEVAL DE COURSE

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.

Mot associé : conscience.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

04. SEUL L'AMOUR CHASSE LA HAINE
Dans ce monde, la haine n'a encore jamais chassé la haine.
Seul l'amour chasse La haine.
Telle est la loi, ancienne et infinie.

Osho tarot Découvrez Bouddha #04

Seule la lumière peut chasser les ténèbres : l'amour est lumière, la lumière de votre être, et la haine représente les ténèbres de votre être. Comment recevoir la lumière ?
Devenez silencieux, sans pensées, conscient, vigilant, éveillé, alerte – c'est ainsi que vous recevrez la lumière. Et du moment que vous êtes conscient, vigilant, il n'y aura pas de place pour la haine.
Ce sont des expériences à faire, pas seulement des mots à comprendre – DES EXPÉRIENCES À FAIRE.

Essayer de haïr quelqu'un consciemment et vous verrez que c'est impossible. Ou bien votre conscience disparaît et vous pouvez haïr ; ou vous êtes conscient et la haine disparaît. Elles ne peuvent exister ensemble.
La lumière et les ténèbres ne peuvent coexister – parce que les ténèbres ne sont rien que l'absence de lumière.



TEXTE COMPLET - SEUL L'AMOUR CHASSE LA HAINE

C'est quelque chose de fondamental : la haine existe avec le passé et le futur. L'amour ne nécessite ni passé, ni futur. L'amour existe dans le présent. La haine a une référence dans le passé : hier ; quelqu'un vous a maltraité(e) et vous le ressentez comme une blessure une rancune. Ou bien vous craignez que quelqu'un ne vous maltraite demain – une peur, l'ombre d'une peur et vous vous tenez prêts, vous vous préparez à l'affronter.

La haine existe dans le passé et dans le futur. On ne peut pas haïr dans le présent – essayer et vous serez totalement impuissants. Essayer aujourd'hui : asseyez-vous en silence et haïssez quelqu'un dans le présent, sans référence au passé, ni au futur – vous ne pouvez pas. Cela ne se peut pas ; par la nature même des choses, c'est impossible. La haine existe que si vous vous remémorez le passé. Cette personne vous a fait quelque chose hier – alors la haine est possible. Ou bien cette personne va vous faire quelque chose demain – là aussi la haine est possible. Mais si vous ne pouvez vous référer ni au passé, ni au futur – cette personne ne vous a rien fait et ne vous fera rien, cette personne est tout simplement là – comment pouvez-vous ressentir de la haine ?

Mais vous pouvez aimer. L'amour ne nécessite aucune référence ; c'est en cela que l'amour est beau et libre. La haine est une servitude, la haine est un emprisonnement – que vous vous imposez à vous-même ! Et la haine engendre la haine, la haine provoque la haine. Si vous haïssez quelqu'un, vous faites naître de la haine à votre égard dans le cœur de cette personne.

Et le monde entier vit dans la haine, dans la volonté de détruire, dans la violence, dans la jalousie, dans la compétition. Les gens se jettent à la gorge les uns des autres – soit réellement et de façon concrète en passant à l'acte, soit en tout cas dans leur esprit, en pensée. Tout le monde assassine et tue mentalement. C'est pourquoi nous avons fait un enfer de cette belle terre – qui aurait pu devenir un paradis.

Aimez et la terre redeviendra un paradis. Et ce qu'il y a de merveilleux dans l'amour, c'est qu'il ne se réfère à rien. L'amour émane de vous sans raison. C'est votre félicité qui se déverse, c'est votre cœur que vous partagez. C'est le chant de votre être que vous partagez. et c'est une telle joie de partager – que vous partagez ! Partager pour partager, sans aucun autre motif.

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.

Mots associés :
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

14. TOUT LE MONDE AIME LA VIE
Tout le monde tremble devant la violence.
Seul l'amour chasse La haine.
Tout le monde craint la mort. Tout le monde aime la vie.

Osho tarot Découvrez Bouddha #14

Il nous faut un monde totalement différent, une éducation différente, où l'on n'enseigne pas la haine. C'est un monde bien étrange que nous avons créé ! Ce que nous avons fait pour l'humanité jusqu'à maintenant est vraiment incroyable : d'un côté nous apprenons aux gens de haïr, et de l'autre nous continuons à parler de paix. D'un côté nous les empoisonnons, et de l'autre nous leur disons : « Vous êtes tous frères ».
Nous parlons de fraternité et nous nous préparons à la guerre ; nous parlons de la paix dans le monde et nous nous préparons à la guerre. C'est pure névrose ; c'est insensé !
L'homme, jusqu'à présent, s'est conduit en dément et la raison en est une d-éducation erronée. Nous n'avons pas encore écouté les bouddhas. Maintenant c'est le moment.



TEXTE COMPLET - TOUT LE MONDE AIME LA VIE

La violence est contre nature. L'être conscient ne peut pas être violent – ce n'est pas qu'il pratique la non-violence, souvenez-vous. Si vous pratiquez la non-violence, vous allez devenir des Gandhiens, des imposteurs. Le Ghandien n'est pas conscient. Il pratique la non-violence, il essaie de devenir non-violent. Il n'a pas de compréhension. Il crée un caractère, mais tout au fond, il n'a pas de conscience qui puisse fonctionner comme centre de ce caractère.

Le mystique commence par créer la conscience, puis le caractère suit naturellement. Le moraliste crée le caractère, mais la conscience ne suit pas le caractère. Le caractère est quelque chose de très superficiel.

Tout le monde tremble devant la violence. Tout le monde craint la mort. Tout le monde aime !a vie. Ce n'est pas la peine de prouver ces affirmations. Ce sont de simples observations, évidentes à tout un chacun. Mais on peut en tirer quelques conclusions. Si tout le monde tremble devant la violence, c'est qu'il y a dans la violence quelque chose de faux, de foncièrement faux. Elle est contre-nature.

Il n'est pas naturel de détruire, – il est naturel d'être créatif.
Ce n'est pas la violence, mais la compassion qui est naturelle, pas la violence, mais l'amour. Pas la colère, pas la haine, parce que ce sont des sentiments qui mènent à la violence, ils en sont les germes. L'amour, la compassion, le partage/ voilà ce qui est naturel. Et être naturel, c'est être religieux.

Tout le monde craint la mort ; donc, ne tuez pas. Aidez plutôt les gens à connaître la mort. Leur crainte vient de leur ignorance.
Ils ont peur de la mort parce que la mort est la plus grande inconnue. Il n'y a pas moyen de connaître la mort à moins de mourir. Aidez les gens à connaître la mort par la méditation, parce que c'est une façon de mourir tout en restant encore en vie.

Tout !e monde aime la vie ; donc aimez. Créez des contextes, des espaces où l'amour puisse mieux s'épanouir. Créez un espace où l'énergie de votre amour puisse couler, où il n'y ait ni entraves, ni obstructions.

Mots associés :
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

15. BRULEZ ET SOYEZ PROMPTS
Tel un pur-sang vif sous la cravache,
brûlez et soyez prompts.

Osho tarot Découvrez Bouddha #15

La conscience est un feu ; elle brûle tout ce qui est faux en vous. Elle brûle votre ego. Elle brûle votre avidité, elle brûle votre possessivité, elle brûle votre jalousie – elle brûle tout ce qui est faux et négatif et met en valeur tout ce qui est beau, gracieux, divin.

Et quand ce qui est brut et laid a brulé, vous ressentez au fond de votre être une grande netteté, dans votre vie une grande vivacité, une intensité et une passion extraordinaire, une unité et une plénitude totale.



TEXTE COMPLET - BRULEZ ET SOYEZ PROMPTS

Bouddha était un prince avant d'être illuminé, et quand il était prince, il aimait beaucoup les chevaux. C'était un passionné de chevaux. En ce temps-là, les chevaux étaient extrêmement précieux pour la guerre.

Après avoir reçu l'illumination, il a fait plusieurs fois référence aux chevaux et de diverses manières. Il dit qu'il y a quatre catégories de chevaux. D'abord la pire : même si on les bat, plus on les bat, plus ils s'entêtent. Ils n'ont aucune noblesse, aucune grâce, aucune dignité. On peut les insulter, on peut les fouetter, on peut les battre – ils ont la peau très dure. S'ils ne veulent pas avancer, ils n'avancent pas.

Ensuite la deuxième catégorie : si on les bat, ils avancent ; ils ont un peu de dignité, un certain sens de l'honneur. Puis la troisième catégorie, légèrement supérieure : on n'a pas besoin de les battre – le claquement du fouet suffit. Et celle qui domine, la quatrième: il n'y a même pas besoin du claquement du fouet – l'ombre du fouet suffit.

Bouddha dit qu'il y a aussi quatre catégories d'individus.
Ceux qui sont tout en haut, les plus intelligents, ceux qui recherchent vraiment la vérité, n'ont besoin que de l'ombre du fouet ; un petit signe du maître suffit. Bouddha dit : II est rare qu'un cheval noble doive sentir le contact du fouet. Le cheval noble n'a pas besoin du contact du fouet, – seulement de son ombre.

Soyez comme le cheval noble – vifs, conscients, vigilants.

Mots associés : conscience, éveil (illumination), passion et vérité.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

16. L'HOMME IGNORANT
L'homme ignorant est comme un bœuf.
II grandit en taille, non en sagesse.

Osho tarot Découvrez Bouddha #16

À sa naissance, l'homme n'est qu'un être potentiel. Si vous ne développez pas votre potentiel, si vous ne grandissez pas spirituellement, vous ne valez pas plus qu'un bœuf. Le corps va devenir de plus en plus gros, mais ce n'est pas grandir.
Vieillir n'est pas grandir, grandir physiquement n'est pas grandir spirituellement. À moins que vous ne grandissez spirituellement, vous gaspillez une précieuse occasion.
Ne gaspillez pas un seul instant à autre chose. Faites ce qui est nécessaire, les choses essentielles, mais donnez de plus en plus d'énergie à l'observation, à la conscience.
Réveillez-vous ! Toutes ces fleurs, tous ces chants et toutes ces étoiles sont pour vous.
Vous méritez des miracles – mais… grandissez, réveillez-vous !


TEXTE COMPLET - L'HOMME IGNORANT

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.


Mots associés : conscience et spiritualité.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

18. VOUS ÊTES LA SOURCE

La méchanceté est vôtre.
Le chagrin est vôtre.
Mais la vertu aussi est vôtre.
Vous êtes la source de toute pureté
… et de toute impureté.
Osho tarot Découvrez Bouddha #18

La faute, la plus grande faute qu'un homme puisse commettre, c'est de penser que son climat intérieur est créé par des force extérieures.
Il n'est pas créé par des forces extérieures ; il dépend de votre décision intérieur, de votre volonté intérieur. Il dépend de votre choix.

Cela se passe à l'extérieur, mais cela provient du plus profond de votre être.
Il faut une conscience très alerte pour voir ce fait.
Une fois que vous l'aurez vu, vous n'aurez plus à vivre l'enfer.
Pourquoi choisiriez-vous l'enfer une fois que vous avez compris que tout dépend de votre choix ?


TEXTE COMPLET - VOUS ÊTES LA SOURCE

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.
Nos questions :
• Quelle attitude choisissez-vous dans votre quotidien ?
• Quelles nuances apportez-vous et dans quelles circonstances cela vous est-il difficile, et dans lesquelles facile ?

Mots associés : attitude et choix.
Une citation au sujet de choisir.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

20. LE SIMPLE ENSEIGNEMENT

Soyez maîtres de vous-mêmes
selon la loi. [*]
C'est le simple enseignement de l'Éveillé.
[*] ndlr. : lisez le texte intégral (§ TEXTE COMPLET) pour comprendre ce que Bouddha et Osho veulent dire par là.
Osho tarot Découvrez Bouddha #20

L'homme nait dans l'inconscience, bien qu'il ait le potentiel de devenir conscient. Ce potentiel restera seulement un potentiel à moins qu'il ne travaille dur pour l'actualiser. Il nait avec la capacité intrinsèque de se conquérir lui-même, mais toute son énergie se tourne vers le monde extérieur.
Vivant avec des gens extravertis, ambitieux, pleins de désirs, l'enfant se met aussi à imiter. Il apprend des autres – de ses parents, de ses maîtres, des prêtres, des politiciens – qui sont tous dans le même bateau. Un tel court après l'argent, tel autre après le pouvoir, tel autre après la gloire, mais personne ne semble s'intéresser à soi. Personne ne semble prêt à s'engager dans ce grand pèlerinage de la découverte de soi.
Bouddha dit : rendez-vous maîtres de vous-mêmes. Si vous intéressez tant soit peu à être le maître – et qui ne s'y intéresse pas ? – alors intéressez-vous à devenir votre propre maître. Ne gaspillez pas votre temps à essayer de dominer les autres (ndlr. ou des circonstances).


TEXTE COMPLET - LE SIMPLE ENSEIGNEMENT.

Il y a une fabuleuse harmonie - n'importe qui d'un peu sensible, d'un peu intelligent la ressent - la vie est un tout harmonieux. Ce n'est pas un chaos, c'est un cosmos. Pourquoi n'est-ce pas un chaos ? - parce qu'une loi le traverse de toutes parts comme le fil d'une guirlande. Ce fil est invisible, vous ne voyez que les fleurs, mais ce fil les tient ensemble, l'existence est une guirlande ; il y a un fil, un sutra - sutra signifie fil - un fil très lin, presque invisible/ passant par toute l'existence pour en faire un cosmos et non un chaos.

D'après Bouddha, « selon la loi » signifie : soyez en harmonie avec la nature, avec l'existence. Ne la combattez pas, ne vous dressez pas contre elle. N'essayez pas d'aller à contre-courant, de nager contre le courant. Se laisser aller avec l'existence, c'est suivre la loi "aes dhammo sanantano" c'est la loi inépuisable. Si vous vous détendez, si vous laissez la loi s'emparer de vous, vous posséder, elle vous inondera. Ce n'est pas la peine de faire intervenir votre ego. Le fleuve coule déjà vers l'océan - laissez-vous simplement emporter par le courant. Ce n'est pas la peine non plus de nager - flottez et vous atteindrez l'océan.

Mots associés : conscience et éduquer (éducation).
Sujet associé pour tous ceux prêt à s'engager dans ce grand pèlerinage de la découverte de soi : groupe évolutif.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

22. PARMI LES INQUIETS

Vivez dans la joie,
en paix,
même parmi les inquiets.
Osho tarot Découvrez Bouddha #22

Si, pour vous, la seule manière d'être heureux et de voir tous les autres heureux, alors vous ne serez jamais heureux.
Bouddha énonce un simple fait. Il ne dit pas qu'il ne faut pas aider les gens, mais que vous ne pouvez pas les aider si vous êtes vous-même malade. En étant pauvres vous-même, vous ne pouvez pas aider les pauvres. Si le docteur tombe malade lui aussi pour aider ses patients, direz-vous que c'est un saint ? Vous direz seulement qu'il est stupide, parce que c'est justement à ce moment-là qu'il lui faut toute sa santé pour pouvoir venir en aide aux gens.
Tout d'abord soyez égoïste, tout d'abord transformez-vous. Votre vie dans la paix, dans la joie, dans la santé… peut être une grande source de soutien pour les gens qui manquent de nourriture spirituelle. La richesse matérielle est très simple : juste un peu plus de technologie, un peu plus de science et les gens peuvent être riches. Le vrai problème est de trouver comment être riche intérieurement.



TEXTE COMPLET - PARMI LES INQUIETS

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.

Sujet associé : égotiste plutôt que égoïste.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

23. LIBERTÉ

Libérez-vous de l'attachement.

Osho tarot Découvrez Bouddha #23

Pourquoi les gens vivent-ils dans un tel tourment ?
— Pour la simple raison qu'ils s'accrochent aux choses.
Du moment que vous vous accrochez, vous vous rendez malheureux, parce que rien ici-bas ne sera permanent.
La vie est une rivière ; elle ne cesse d'être en mouvement, de changer. Vous ne pouvez même pas prédire ce que sera l'instant suivant. Donc, si vous vous accrochez à quelque chose qui, l'instant suivant, vous échappe des mains, vous souffrirez beaucoup, vous serez très malheureux.

Et l'ironie, c'est que si vous ne perdez pas ce quelque chose et qu'il demeure avec vous, satisfaisant votre désir, alors un jour aussi vous allez en voir vraiment assez… parce que le mental réclame toujours du nouveau pour se distraire. Le mental est toujours à la recherche de nouveauté, il lui faut toujours quelque chose de neuf.

TEXTE COMPLET - LIBÉREZ-VOUS DE L'ATTACHEMENT

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande…

le texte parle, entre-autre, de méditation.


Ndlr : oui, ici Osho parle du mot attachement avec la connotation de dépendance.

Mots associés : attachement, changement, liberté, mental, sacré, sexualité et vivre.
Les 3 phases de la liberté.
Citation associée : liberté.
Histoire associée : ÊTRE MORT.
Paragraphe associé : la conscience non locale.
Sujet associé : ATTACHEMENT plutôt que DÉPENDANCE.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

24. DÉPASSEMENT Par la douceur triomphez de la colère.
Par la générosité triomphez de l'avarice.
Par la vérité triomphez du mensonge.

La colère contient de l'énergie. Vous ne pouvez pas simplement la rejeter. C'est votre énergie.
La rejeter vous affaiblira. Les énergies ne doivent pas être rejetées, mais elles doivent être transformées.
Laissez votre colère se transformer en douceur.
C'est un processus alchimique – ce n'est pas de la morale, c'est de l'alchimie. C'est la science de l'âme.
Par la méditation, la colère disparaît peu à peu et son énergie devient disponible, elle devient douceur.
Vous serez surpris d'apprendre que, si vous souffrez d'une grande colère,
vous disposez d'un grand potentiel pour la douceur.
La colère prouve simplement que vous avez beaucoup d'énergie.
Un homme sans colère est impuissant, il n'a pas d'énergie.
Un homme qui ne peut pas se mettre en colère ne peut pas non plus être gentil.
Ne réprimez pas l'avarice, ne détruisez pas l'avarice,
mais avec la générosité transformez-la en une conscience généreuse, transformez-la en partage.


Osho tarot Découvrez Bouddha #24
TEXTE COMPLET - VIVRE DIFFICILEMENT

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande…

le texte parle, entre-autre, de méditation.


Mots associés :  conscience et penser.
Sujet associé : GÉRER plutôt que CONTRÔLER.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

25. AU DELÀ DE LA TRISTESSE

Les sages ne font de mal à personne.
Ils sont maîtres de leur corps et ils vont vers le pays
sans limits. Ils vont au-delà de la tristesse.
Osho tarot Découvrez Bouddha #25

Quand vous devenez des témoins, quand vous devenez conscients, vous parvenez simplement à savoir que vous n'êtes pas le corps, pas le mental, pas même le cœur Vous n'êtes que des observateurs, différents de tout ce qui vous entoure. Le corps est votre limite la plus extérieure ; le mental est un peu plus intérieur, le cœur encore plus intérieur, mais dans le noyau le plus intime vous n'êtes rien que pure conscience.
Sachant cela, vous vous détachez de votre propre corps, de votre mental, de votre cœur ; et ce détachement vous apporte la maîtrise.
Non que vous deveniez le destructeur du corps - vous en prenez bien soin, c'est un merveilleux instrument, c'est un grand cadeau de l'existence. Mais maintenant vous savez qu'il n'est que la maison dans laquelle vous vivez. Comme vous prenez soin de votre maison, vous prenez soin de votre corps ; c'est un temple.


TEXTE COMPLET - AU DELÀ DE LA TRISTESSE

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.

Cf. les citations au sujet des mots maître et tristesse.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

27. Continuez à voyager en solitaires
Il ne s'attarde pas avec ceux
qui ont un foyer
ni avec ceux qui s'égarent.
Ne désirant rien, il voyage seul.

photo of page 84 TEXTE COMPLET - CONTINUEZ À VOYAGER EN SOLITAIRES

page 85
page 86 page 87
page 88

Osho tarot Découvrez Bouddha #27
Sujet associé : seul(e) — solitude.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

32. SANS HÂTE

Considérez tranquillement ce qui est juste et ce qui est faux.
En accueillant toutes les opinions de manière égale,
sans ha^te, prudemment, observez la loi.
Osho tarot Découvrez Bouddha #46

N'ayez aucun préjugé. Nous sommes tellement pleins de préjugés, nous sommes bourrés de préjugés.
Quand nous pensons que nous sommes arrivés à une conclusion, ce n'est qu'un leurre — nous nous retrouvons victimes d'un préjugé qui nous a déjà été inculqué par la société, par l'église, par l'état.

Nous sommes victimes de tant de gens intéressés qui nous tournent autour avec cupidité prêts à nous exploiter, à nous sucer l'âme et le sang.
Regardez, la prochaine fois que vous aurez le sentiment d'avoir compris quelque chose, d'avoir observé quelque chose.
Revenez en arrière et essayer de voir :
est-ce quelque vieux préjugé qui a resurgi sous une nouvelle forme, sous un nouveau format, avec d'autres mots ?
Vous serez surpris : c'est ainsi.



TEXTE COMPLET - SANS HÂTE
Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.

Mot associé : préjugé.
Citation(s) associée(s) : préjugé.
35. COMME IL EST DOUX D'ÊTRE LIBRE !

Regardez en vous – ce qui monte et ce qui retombe.
Quel bonheur ! Comme il est doux d'être libre !

Osho tarot Découvrez Bouddha #35

L'inspiration et l'expiration : c'est le moyen de regarder à l'intérieur de soi. Beaucoup ont dit :
Regardez à l'intérieur.
Socrate a dit : « Regarde en toi, connais-toi toi-même »… mais personne n'en a indiqué la méthode exacte.

Bouddha en donne la méthode exacte :
la respiration qui monte et qui descend.
C'est par la respiration que vous êtes reliés.
La respiration est le lien entre votre âme et votre corps. Si vous pouvez observer votre respiration qui monte et qui descend, vous pourrez voir peu à peu le corps comme séparé de vous et aussi la respiration comme séparée de vous, parce que celui qui voit ne peut pas être celui qui est vu, l'observateur ne peut pas être l'observé.

Un jour vous réaliserez tout à coup, que vous êtes le témoin de tout cela. Et il est certain que le témoin transcende tout ce qu'il observe. C'est là que vous faites l'expérience de la liberté.



TEXTE COMPLET - COMME IL EST DOUX D'ÊTRE LIBRE !

Bouddha apporte au monde une vision totalement nouvelle de la méditation. Avant Bouddha, la méditation était quelque chose que vous deviez pratiquer une à deux fois par jour, une heure le matin, une heure le soir, et c'était tout. Bouddha a donné une interprétation complètement différente à tout le processus de la méditation. Il a dit : Cette sorte de méditation que vous pratiquez une heure le matin et une heure le soir, vous pouvez la pratiquer quatre ou cinq fois par jour, elle ne vaut pas grand-chose. La méditation n'est pas quelque chose que vous pouvez séparer de la vie pendant une heure ou un quart d'heure. La méditation doit devenir synonyme de votre vie ; elle doit être comme la respiration. Vous ne pouvez pas respirer une heure le matin et une heure le soir, sinon le soir n'arrivera jamais. Ce doit être comme la respiration ; même quand vous dormez, vous continuez à respirer.
Vous pouvez tomber dans le coma, mais vous continuez à respirer.

Bouddha dit que la méditation devrait être, comme la respiration, un phénomène constant ; c'est seulement ainsi qu'elle vous transforme. Et il a développé une nouvelle technique de méditation.

Sa plus grande contribution au monde est Vipassana ; aucun autre enseignant n'a fait au monde un aussi grand cadeau. Jésus est magnifique, Mahavira est magnifique, Lao-Tzu est magnifique, Zarathustra est magnifique, mais leur contribution, n'est rien comparée à celle de Bouddha. Même si on les met tous ensemble, la contribution de Bouddha reste la plus grande parce qu'il a donné une méthode tellement pénétrante qu'elle devient un facteur constant de votre vie une fois que vous êtes en accord avec elle.

Alors vous n'avez pas à la pratiquer ; vous ne devez la pratiquer qu'au début. Une fois que vous en avez appris le fonctionnement, elle ne vous quitte pas ; vous n'avez pas besoin de la pratiquer. Alors, quoi que vous fassiez, elle est présente. Elle devient une toile de fond de votre vie, un arrière-plan de votre vie. Vous marchez, mais vous marchez de façon méditative. Vous mangez, mais vous mangez de façon méditative. Vous dormez, mais vous dormez de façon méditative. Souvenez-vous que même la qualité de sommeil d'un méditant est totalement différente de la qualité de sommeil d'un non-méditant. Tout devient différent parce qu'un nouveau facteur est survenu, qui change tout.

Vipassana consiste tout simplement à observer sa respiration, suivre sa respiration. Ce n'est pas comme le pranayama du Yoga.
Il ne s'agit pas de respirer selon un certain rythme, profondément ou rapidement. Non, cela ne change pas du tout votre respiration ;

cela n'a rien à voir avec la manière dont vous respirez. La respiration n'est utilisée que comme un moyen pour observer, parce que c'est un phénomène constant en vous. Vous pouvez simplement l'observer, c'est le phénomène le plus subtile. Si vous pouvez observer votre respiration, alors il vous sera facile d'observer vos pensées.

La chose vraiment extraordinaire que Bouddha a apportée a été la découverte de la relation entre la respiration et la pensée.
Il a été le premier homme dans toute l'histoire de l'humanité à avoir expliqué avec une parfaite clarté que respirer et penser sont étroitement liés. La respiration est l'aspect physique de la pensée et la pensée est l'aspect psychologique de la respiration. Elles ne sont pas séparées, elles sont les deux faces de la même médaille.
C'est le premier homme à concevoir le corps mental comme une entité. Il est le premier à parler de l'homme comme d'un phénomène psychosomatique. Il ne dit pas corps et mental, il dit corps mental. Il ne s'agit pas d'une dualité ; c'est pourquoi il ne faut pas les relier par un « et ». lis sont déjà un – corps mental – il n'y a même pas besoin d'un trait d'union ; le corps mental est un seul phénomène. Et chaque processus corporel a sa contrepartie dans le psychisme et vice versa.

Il y a un point qui pose problème aux méditants : quand le mental s'arrête vraiment complètement/ la respiration s'arrête aussi. Et alors il se produit une grande frayeur. Mais n'ayez pas peur – beaucoup de méditants m'ont raconté : « Nous avons eu très peur, une immense frayeur, parce que, tout d'un coup, nous nous sommes rendu compte que la respiration s'était arrêtée. »
Naturellement, on pense que la mort est toute proche quand on arrête de respirer. Ce n'est qu'une question d'instants, vous êtes en train de mourir. La respiration s'arrête dans la mort ; la respiration s'arrête aussi dans la méditation profonde. C'est pourquoi la méditation profonde et la mort ont une chose en commun : dans les deux cas, la respiration s'arrête.

Ainsi celui qui connaît la méditation a également connu la mort. C'est pourquoi un méditant se libère de la crainte de la mort : il sait que la respiration peut s'arrêter et qu'il est toujours là. La respiration n'est pas la vie : la vie est un phénomène infiniment plus grand. La respiration n'est qu'une connexion avec le corps. La connexion peut être coupée – cela ne veut pas dire que la vie s'achève. La vie est toujours là ; la vie ne s'achève pas simplement parce que la respiration a disparu.

Bouddha dit : Observez votre respiration ; laissez-la être normale, telle qu'elle est. Assis en silence, observez votre respiration.
La posture assise vous aidera aussi ; la posture du Bouddha, la posture du lotus, est très utile. Quand votre colonne vertébrale est droite et que vous êtes assis dans la position du lotus, les jambes croisées, votre colonne vertébrale s'aligne sur les forces de la gravitation et le corps est à son état de relaxation maximum. Faites en sorte que votre colonne soit bien droite et votre corps souple, suspendu à la colonne– détendu. Le corps doit être souple, détendu, la colonne droite, de sorte que la gravitation vous oppose le moins de résistance possible.

C'est pourquoi la position du lotus est précieuse. Ce n'est pas seulement un phénomène corporel ; cela affecte le mental, cela change le mental. Asseyez-vous en lotus – ce qui importe, c'est que votre colonne soit droite et fasse avec la terre un angle de quatre-vingt-dix degrés. C'est ainsi que vous pouvez être le plus intelligents, le plus vifs, le moins endormis.

Et alors, observez votre souffle, le souffle naturel. Vous n'avez pas besoin de respirer profondément. Ne changez rien à votre respiration ; observez-la simplement telle qu'elle est. Mais une chose vous surprendra : dès que vous commencez à observer, elle change – car le seul fait d'observer est un changement et la respiration n'est plus la même.

De légers changements dans votre conscience affectent immédiatement votre respiration. Vous pourrez vous en rendre compte – chaque fois que vous observez, vous verrez que votre respiration devient un peu plus profonde. Si cela se fait tout seul, c'est bien, votre volonté ne doit pas intervenir. En observant votre souffle, vous serez peu à peu surpris de constater que, lorsque votre souffle se calme et s'apaise, votre mental lui aussi se calme et s'apaise. Et le fait d'observer votre souffle vous permettra d'observer le mental.

C'est seulement le début, la première partie de la méditation, la partie physique. Et la seconde partie est la partie psychologique. Alors vous pouvez observer des choses plus subtiles dans votre mental – des pensées, des désirs, des souvenirs.

Et tandis que vous approfondissez l'observation, il se produit un miracle : au fur et à mesure que vous devenez plus attentifs, l'agitation de votre mental diminue, il devient de plus en plus calme, silencieux ; il y a de plus en plus d'espaces silencieux, de plus en plus de vides et d'intervalles. Le temps passe et vous ne rencontrez pas une seule pensée. Peu à peu les minutes passent, les heures passent…

Et il y a une certaine arithmétique : si vous pouvez faire le vide absolu pendant quarante-huit minutes, ce jour-là vous vous éveillerez, à l'instant même vous vous éveillerez. Mais cela ne dépend pas de votre effort, ne regardez pas tout le temps votre montre, parce que, chaque fois que vous la regardez, il vous vient une pensée. Vous devez recommencer à compter depuis le début ; vous vous trouvez à zéro. Vous n'avez pas besoin de regarder l'heure.

Mots associés :
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

39. MAÎTRISEZ VOS PENSÉES
Osho tarot Découvrez Bouddha #39
Le mental ne cesse de fonctionner.
Il se met en route dès l'enfance et continue de s'activer jusqu'à la mort.
Soixante ans, cent ans de travail continu, tant de travail,
et puis vous ne pouvez rien attendre de grand de sa part
parce qu'il est complètement épuisé. Il ne lui reste que peu d'énergie ;
il a des fuites partout.
Si vous pouviez tourner le bouton… c'est là tout le propos de la méditation,
éteindre le mental, déconnecter le mental.
Si vous parvenez à le déconnecter, il rassemblera de l'énergie.
Si vous restez sans le mental quelques heures par jour,
vous rassemblerez tant d'énergie que cette énergie vous conservera jeunes,
frais, créatifs.
Cette énergie vous permettra de voir la réalité, la beauté de l'existence,
la joie de la vie, la célébration.



TEXTE COMPLET - MAÎTRISEZ VOS PENSÉES

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.

Mots associés : méditation, mental et penser.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

41. PRISONNIER POUR TOUJOURS

Si vous êtes heureux
aux dépends du bonheur des autres,
vous êtes prisonnier pour toujours.
Osho tarot Découvrez Bouddha #41

Tout ce que vous possédez en ce monde, vous le possédez aux dépends de quelqu'un d'autre, au prix du plaisir de quelqu'un d'autre.
Si vous voulez vraiment ne pas vous faire des ennemis dans ce monde, vous devez abandonner toute idée de possession.
Utilisez tout ce qui se trouve être devant vous en ce moment, mais ne soyez pas possessif. N'essayer pas de prétendre que cela vous appartient. Rien n'est à vous, tout appartient à l'existence.

Nous arrivons les mains vides et nous nous en irons les mains vides, alors à quoi bon tant revendiquer dans l'intervalle ?



TEXTE COMPLET - PRISONNIER POUR TOUJOURS

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.

Mot associé : bonheur.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

44. POUSSIÈRE SUR LA ROUTE

Faites ce que vous avez à faire,
résolument, de tout votre cœur.
Le voyageur qui hésite
ne soulève
que la poussière sur la route.

Rappelez-vous comme le cœur est important. Le mental ne peut jamais être un ; par sa nature même, il est multiple.
Le cœur est toujours un ; par sa nature même il ne peut pas être multiple.
Vous ne pouvez pas avoir de nombreux cœurs, mais votre mental peut être multiple.
Pourquoi ? Parce que le mental vit dans le doute et que le cœur vit dans l'amour.
Le mental vit dans le doute et le cœur vit dans la confiance. Le cœur sait comment faire confiance ; c'est la confiance qui le fait un. Quand vous avez confiance, soudain vous devenez centrés.

Osho tarot Découvrez Bouddha #44

TEXTE COMPLET - POUSSIÈRE SUR LA ROUTE

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.

Mots associés : cœur, confiance et mental.

Le sujet aller au fond des choses, se donner entièrement au meilleur de soi est un sujet majeure dans le groupe évolutif.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

45. CALMEZ-VOUS

Si vous ne pouvez pas vous apaiser,
que pourriez-vous jamais apprendre ?
Comment vous libérerez-vous ?
Osho tarot Découvrez Bouddha #45

Tout ce qu'on apprend vraiment s'acquiert par la méditation : cela ne s'acquiert pas par l'étude. L'étude est une accumulation d'information, ce n'est pas le vrai savoir.
Restez toujours critique à l'égard du savoir emprunté : si précieux qu'il apparaisse, il est tout faux, pseudo… pur vous ! Il est vrai pour Bouddha, vrai pour Jésus, vrai pour Krishna, mais pas pour vous.
Bouddha avait accès aux écritures saintes. Il aurait pu apprendre la Gita si parfaitement qu'il aurait pu la répéter comme ça, de mémoire, mais alors il aurait passé à côté de ce qui fait de lui un bouddha.
Du temps de Jésus, on connaissait l'Ancien Testament, mais Jésus a essayé de trouver sa propre vérité.
C'est une chose qu'il est absolument essentiel de comprendre :il faut trouver la vérité par soi-même. Ce n'est qu'en faisant soi-même l'expérience de la vérité qu'on devient libre. La liberté est le parfum de l'expérience de la vérité.


TEXTE COMPLET - CALMEZ-VOUS

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.

Mots associés : expérience, liberer (liberté) et vérité.
Sujet associé : COMPRENDRE plutôt que SAVOIR ; ceux qui connaissent Osho savent – ☺ – que quand Osho parle du VRAI SAVOIR cela réfère au verbe COMPRENDRE qui découle uniquement de l'expérience ou d'une méditation profonde.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

46. LA VRAIE VOIE

Voyez ce qui est.
Voyez ce qui n'est pas.
Suivez la vraie voie.
Osho tarot Découvrez Bouddha #46

Mettez votre mental de côté. Regardez la réalité en face. Affrontez-là, faites-lui face.
Mettez le mental de côté. Examinez la réalité dans le silence, sans aucune pensée, afin que la pensée ne puisse pas être un obstacle, une barrière, une distortion.
C'est cela la méditation : voir ce qui est et voir ce qui n'est pas.

Le passé n'est plus, mais le mental reste dans le passé.
L'avenir n'est pas encore, mais le mental se projette dans l'avenir.
Le présent est, mais le mental n'a pas de contact avec le présent.

Et quand vous êtes en contact avec le présent, le passé n'existe plus, l'avenir n'existe plus.

Quand vous êtes absolument ici et maintenant, totalement, complètement ici et maintenant, votre vie a une nouvelle qualité.
C'est la vrai sainteté — parce que vous connaissez le tout et que vous devenez le tout. 
Bouddha le nomme la vraie voie, la voie des éveillés.
Vous aussi pouvez atteindre ces sommets.



TEXTE COMPLET - LA VRAIE VOIE
Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.

Mots associés : éveil, méditation, mental, penser, présent, qualité, réalité, sacré et silence.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

47. VIVRE DIFFICILEMENT

Il est doux d'avoir une vie difficile
et d'être maître de soi.
Osho tarot Découvrez Bouddha #47

La vie est fondamentalement incertaine. Seule la mort est certaine. « L'assurance vie » ? Deux termes contradictoires ; il ne peut y avoir qu'une assurance mort. La vie et une aventure imprévisible. C'est pourquoi il nous faut vivre difficilement. La vie est dangereuse ; la mort est une sécurité. Ainsi les gens qui veulent vivre dans la sécurité, meurent avant leur propre mort. Et les gens qui veulent vivre sans danger ne vivent pas du tout.

Vie signifie danger, vie signifie risque. Vie signifie toujours aller du connu à l'inconnu, d'un sommet à un autre sommet, toujours gravir des sommets qui n'ont pas été gravis auparavant, toujours naviguer sur des mers inexplorées, sans cartes, sans directives.
Alors seulement vous vivez dans l'extase, vous savez ce qu'est la vie. C'est en vivant dangereusement qu'on s'intègre. C'est en vivant dans l'insécurité qu'on passe par le feu et que l'on devient or pur.
Le seul moyen de devenir maître de soi est d'aller dans l'inconnu sans crainte ou malgré toutes les peurs.
Bouddha vous invie à une vie difficile.



TEXTE COMPLET - VIVRE DIFFICILEMENT

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.

Mots associés : douceur et vivre.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

48. DOUCE EST LA SAGESSE

Et douce est la sagesse,
douce la liberté.


Osho tarot Découvrez Bouddha #48
Bouddha dit :
La méditation apporte deux choses.
Elle apporte la sagesse, elle apporte la liberté.
Ces deux fleurs naissent de la méditation. Quand vous devenez silencieux, totalement silencieux, au-dela du mental, deux fleurs s'épanouissent en vous.

L'une est la sagesse : vous savez ce qui est et ce qui n'est pas. Et l'autre est la liberté : vous savez maintenant qu'il n'y a plus aucune limite pour vous, ni dans le temps ni dans l'espace. Vous êtes libérés.
La méditation est la clé de la libération, de la liberté, de la sagesse.


TEXTE COMPLET - DOUCE EST LA SAGESSE

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande…

le texte parle, entre-autre, de méditation.


Mots associés : douceur, liberté et méditation (le mot sagesse sera explicité plus tard).
Quelques citations associées : liberté, méditation et sagesse.
L'histoire des 3 portes de la sagesse.
Un texte à propos de La sagesse des rivières.
Une pointe d'humour douceur.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

50. ABANDONNEZ VOS PEINES
Ô esclave du désir,
laisse-toi flotter sur le courant.
Petite araignée, colle à ta toile,
ou bien alors abandonne tes peines
en faveur de la voie.

Osho tarot Découvrez Bouddha #50

Le monde dans lequel vous vivez est votre propre création, tout comme l'araignée tisse sa toile de sa propre substance et puis se trouve prisonnière de cette toile qu'elle ne peut quitter.
Vous imaginez votre monde selon votre mental, vous projetez des milliers de désirs. C'est ainsi que vous tissez ta toile et que vous vous en trouvez prisonniers.
Un tel est prisonnier de son désir d'argent, un tel est prisonnier de son désir de pouvoir, un tel est prisonnier de son désir de renonciation, un tel est prisonnier de son désir de paradis - tous des désirs !
Celui qui comprend vraiment n'a pas de désirs. Il vit dans l'instant et, quelle que soit la chose qui se présente à lui, il en jouit dans sa totalité. Il extrait le suc de chaque instant, il boit chaque instant ! Il se nourrit de tout ce qui se présente. Il dort, mais il est total dans tout ce qu'il fait.


TEXTE COMPLET - ABANDONNEZ VOS PEINES

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.

Mots associés : argent, désir, mental, passion, pouvoir (d'achat), prisonnier et vérité.

Note : vivre dans l'instant présent en savourant chaque instant, s'acquiert pas à pas, lors de votre itinéraire dans un groupe évolutif.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

53. SAMMASATI
Un seul mot
contient tout ce qui
est important :

SAMMASATI.

Les derniers mots de Gautama Bouddha ont été sammasati - « souvenez-vous ». Tout ce qui est important est contenu dans ce seul mot.
Sammasati : Souvenez-vous de ce qu'est votre espace intérieur. II suffit de vous souvenir.
Il n'y a rien à accomplir, et il n'y a rien à devenir. Vous êtes déjà ce que vous avez cherché dans toutes vos vies de diverses manières, sur divers chemins. Mais vous n'avez jamais regardé à l'intérieur. Pendant quelques secondes seulement, asseyez-vous les yeux fermés pour vous souvenir, pour vous rendre compte de la profondeur que vous avez pu atteindre ; du goût du silence, du goût de la paix, du goût de disparaître dans l'absolu…
Regardez à l'intérieur. Et chaque fois que vous en avez le temps, vous connaissez le chemin, il vous suffit de retourner toujours dans l'espace intérieur pour que votre peur de disparaître s'efface, et vous commencez à vous souvenir du langage oublié. Sammasati…



TEXTE COMPLET - SAMMASATI

Le texte complet sera mis en ligne, (max) 2 mois après que nous en recevrons la demande.

Un seul sujet associé : le groupe évolutif.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter |  (haut)

02 ¦ 04 ¦ 14 ¦ 15 ¦ 16 ¦ 18 ¦ 20 ¦ 22 ¦ 23 ¦ 24 ¦ 25 ¦ 27 ¦ 32 ¦ 35 ¦ 39 ¦ 41 ¦ 44 ¦ 45 ¦ 46 ¦ 47 ¦ 48 ¦ 50 ¦ 53

en construction 1         Cette page est en voie de construction.         en construction 2
image
image
image