Image
image
image
image


Poèmes
mise à jour : lundi 21 août 2017

Si…

vous n'avez pas encore consulté la page tantra, merci de le faire avant tout.

Les poèmes ci-dessous n'ont pas beaucoup de sens, autre que de réveiller un intérêt sain, pour accroître une attitude tantrique.


Tout grand poème nous fait vivre une expérience méditative.
Il nous ouvre à l’évidence des choses.
Fabrice Midal
CE SUR QUOI SE PORTE NOTRE ATTENTION GRANDIT !!!
(et ce qui aide, c'est notre capacité à VIVRE plutôt que de penser)

Liste des 40 poèmes (avec ou sans titre)
  1. Alors l'arbre dit !
  2. Il y a dans ton bonheur
  3. (chemin)
  4. Où est mon chemin ?
  5. La croisade des enfants de Jaques H
  6. Qu'il est doux parfois d'être de ton…
  7. Échos
  8. (éternel)
  9. Poème à mon Frère Blanc
  10. La maison d'hôtes
  11. (humble fleur)
  1. (impermanence)
  2. L'invitation
  3. Jabberwocky [EN]
  4. (jugement) Vénus vient de me demander
  5. (lit)
  6. (lumière)
  7. (lune)
  8. Cet endroit tu te trouves maintenant
  9. (passion)
  10. (petit)
  11. Pourquoi ne pas être poli ?
  12. (pourquoi ?)
  13. (princesse)
  14. Nous ne sommes pas venu pour prendre des prisonniers
  1. Amplificateur relationnel
  2. (rencontre) La prière de la Gestalt
  3. Te rencontrer
  4. (repos) Reste simplement assis
  5. (respire la vie)
  6. Respire ! (l'instant sacré)
  7. Le soleil ne dit jamais non
  8. (temps)
  9. La tête, le cœur et les couilles
  10. Le thème de ce soir
  11. Cela se passe tout le temps au ciel
  12. LE DÉSIR D’UNION
  13. Venez jusqu’au bord
  14. L'amour de la vie
  15. Pourvu que ce soit vrai !

(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Alors l'arbre dit !
Pousser le déplaisir,
qui touchent
à l’ombre,
débusquer la mouche,
sur la vitre,
posée.
Magdala (peintre, poète, graphiste & illustratrice)
site : magdala-atelier
Tantrique ? Oui car impression intuitive de légèreté et une distance appropriée par rapport à un vécu naturel.
(oui, ce poème n'est qu'une petite fantaisie de notre part en hommage à une personne que nous admirons)
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Il y a dans ton bonheur
l’émerveillement du mien
Il y a dans le réel
Des trous de rêve
Par où la réalité s'échappe
Et réveille le ciel

Il y a dans tes yeux
Des éclats de rire
Par où la nuit se dissipe
Et s'ouvre aux étoiles

Il y a dans ta bouche
Des surprises multiples
Par où la vie se danse
Et prolonge l'éternité

Il y a dans tes mains
Des appels sauvages
Par où mon corps s’éblouit
Et rejoint le soleil

Il y a dans ton ventre
Des résonances douces
Par où mes certitudes s’écoulent
Et deviennent croyances.


La Vie en majuscule coule
A travers tout ton être.
Jacques Salomé
Cf. les mots : bonheur, corps, croire, douceur, émotion et relation.
Citations partiellement associées : realité et rêve.
Poèmes potentiellement associés : (éternel), (rencontre) et (soleil).
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

(Chemin)

C'est un long, très long chemin,
si vous écoutez votre mental.
C'est un court chemin,
si vous écoutez votre cœur.
Mirko Udzenija — traduit de l'anglais
Rapport avec le tantra : lisez notre réflexion au sujet du cœur.
 

(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Où est mon chemin ?

Soir de rêve
Lune de miel
Tu émerveilles
Quand tu appareilles
Lune orangée
Sur mon bassin
Quel est ton dessein ?
Telle une ancre
Tu te fais un chemin
Tu t'incrustes, tu m'épouses.
Où est mon chemin ?
Claudia

(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

(La croisade des enfants de Jaques H)

Pourra-t-on un jour vivre sur la terre
Sans colère, sans mépris
Sans chercher ailleurs qu'au fond de son coeur
La réponse au mystère de la vie

Dans le ventre de l'univers
Des milliards d'étoiles
Naissent et meurent à chaque instant
Où l'homme apprend la guerre à ses enfants


J'suis trop p'tit pour me prendre au sérieux
Trop sérieux pour faire le jeu des grands
Assez grand pour affronter la vie
Trop petit pour être malheureux

Verra-t-on enfin les êtres humains
Rire aux larmes de leur peurs
Enterrer les armes écouter leur coeur
Qui se bat qui se bat pour la vie

Dans le ventre de l'univers
Des milliards d'étoiles
Naissent et meurent à chaque instant
Où l'homme apprend la guerre à ses enfants

J'suis trop p'tit pour me prendre au sérieux
Trop sérieux pour faire le jeu des grands
Assez grand pour affronter la vie
Trop petit pour être malheureux.
Jaques HIGELIN, cf. le lien « La croisade des enfants de Jaques H » pour entendre ses paroles, chantées par des enfants (durée : 4'09").

lune gigantesque

Ce poème reflète l'attitude tantrique à merveille — dixit Sono
Mots associés : aimer, cœur, guerre et vivre.
Humour associé : HUMOUR SÉRIEUX.
Histoire associée : clarté.
Comparaisons associées : a) IMPORTANT plutôt que SÉRIEUX, b) PROFOND plutôt que SÉRIEUX et c) (SE) RESPECTER plutôt que (SE) PRENDRE AU SÉRIEUX.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Qu'il est doux parfois d'être de ton…
Qu'il est doux parfois d'être de ton avi,
frère aîné, ô mon corps,
qu'il est doux d'être fort de ta force,
de te sentir feuille, tige, écorce
et tout ce que tu peux devenir encore,
toi, si près de l'esprit.

Toi, si franc, si uni
dans ta joie manifeste
d'être cet arbre de gestes
qui, un instant, ralentit les allures célestes
pour y placer sa vie.
Rainer Maria Rilke (°1875 - †1926) — traduit de l'allemand
Cf. corps, douceur et esprit.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Échos

Mes seins sont alertes et à l'air,
Poitant vers ces autres horizons,
Ils observent ces mains rivières,
Glissant, courant sur ces garçons.

Rien n'est autre que ce présent,
Porté au centre de mon attention,
Dans ces soixante minutes de voyage
Réside le lit d'un mirage.

Font échos les bruits du silence
Et toujours, leurs pulsations dansent
Dans chaque pièce, chaque corps s'émeut
De ces instants, souvent heureux.

Entre ces moments intimes et intenses
S'agitent leurs mémoires, leurs exigences,
Écouter battre le coeur de ces hommes
Est une aventure assez hors-norme.


Mi femme de joie, mi déesse
J'accueille leurs plaisirs, et leurs détresses.
Détachement, amour, conscience,
Se mêlent de rigueur et de bienveillance.
Mia (Maeva Bac)
Rapport avec le tantra : cf. corporalité, danser et vivre.
Citations associées : intention et résilience.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

(Éternel)
Il ne mourra pas, celui-là
Dont le cœur vit par l'amour ;
Sur le registre du monde
Est gravé notre éternité.
Hafiz (cf. le mot qutub) — traduit de l'anglais
Rapport avec le tantra : cf. amour ainsi que l'histoire ÊTRE MORT.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

poème à mon frère blanc

Cher frère blanc,
Quand je suis né, j'étais noir,
Quand j'ai grandi, j'étais noir,
Quand je suis au soleil, je suis noir,
Quand je suis malade, je suis noir,
Quand je mourrai, je serai noir.

Tandis que toi, homme blanc,
Quand tu es né, tu étais rose,
Quand tu as grandi, tu étais blanc,
Quand tu vas au soleil, tu es rouge,
Quand tu as froid, tu es bleu,
Quand tu as peur, tu es vert,
Quand tu es malade, tu es jaune,
Quand tu mourras, tu seras gris.

Alors, de nous deux,
Qui est l'homme de couleur ?
Léopold SEDAR SENGHOR
Cf. les mots croire, étiquetter et union
Citations associées : illusion et société.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

La maison d'hôtes (hôte / une pension de famille)

L'être humain est une maison d'hôtes

Chaque matin, une nouvelle arrivée
Une joie, une dépression, une méchanceté
Une prise de conscience momentanée
Émerge tel un visiteur inattendu.

Accueillez et choyez-les tous !

Même s'ils sont une foule de chagrins
Qui vident avec violence
Votre maison de ses meubles,
Traitez chaque invité honorablement.

Ils peuvent vous débarrassez du superflu
Pour faire place à de nouveaux délices.

La pensée sombre, la honte, la malveillance…
Accueillez-les à l'entrée en riant et invitez-les à l'intérieur.

Parce que chacun a été envoyé
Comme un guide venant de l'au-delà.
Jalal al-Din Rumi (soufi °1207 – †1273) – traduit de l'anglais
Rapport avec le tantra : voir les mots accueillir, penser et personnalité.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

(humble fleur)

Humble fleur dressée au creux d'un mur
Ton bonheur d' être toi-même te suffit
Pour être au centre de l' univers.
Bing Xin, une écrivain chinoise du 20e siècle — traduit du chinois
humbles fleurs

(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

(L'impermanence)

Tels les oiseaux qui s'assemblent
Au sommet des arbres la nuit,
Et s'éparpillent dans toutes les directions, l'aube venue
Les phénomènes sont impermanents.
Shabkar Tsodruk Rangdrol (°1781-†1851), grand yogi Tibetain

1. Rapport avec le tantra : une réflexion au sujet du changement.
2. Une citation au sujet de l'impermanence.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

[FR] L'invitation [EN] The Invitation

TRADUCTION EXACTE DU POÈME EN FRANÇAIS

Peu m'importe comment tu gagne ta vie.
Je veux savoir quelle est cette chose que tu veux tellement fort
que ça te fait mal,
et si tu ose rêver de réaliser le désir de ton cœur !

Peu m'importe quel âge tu as.
Je veux savoir si tu es prêt à risquer de paraître ridicule pour l'amour,
pour tes rêves, pour l'aventure d'être en vie !

Peu m'importe quelle planètes sont en conjonction avec ta lune.
Je veux savoir si tu as touché le centre de ta tristesse,
si tu t'es ouvert aux trahisons de la vie
ou si tu t'es ratatiné et refermé de peur d'une douleur de plus !

Je veux savoir si tu peux t'asseoir avec la douleur, la mienne ou la tienne
et ne pas bouger pour la cacher ou pour l'estomper ou pour la dissoudre !

Je veux savoir si tu peux être avec la joie, la mienne ou la tienne.
Si tu peux danser sauvagement et laisser l'extase te remplir
jusqu'au bout de tes doigts et de tes orteils
sans crier qu'il faut faire attention, être réaliste ou se rappeler les limitations d'être humain.

Peu m'importe que l'histoire que tu me racontes soit vraie ou fausse.
Je veux savoir si tu es capable de décevoir un autre pour être vrai avec toi-même ;
si tu peux supporter d'être accusé de trahison et ne pas trahir ton âme à toi ;
si tu sais être infidèle [*] et donc être digne de confiance.

je veux savoir si tu peux voir la beauté, même s'il ne fais pas beau tous les jours
et si tu nourris la vie à la source de sa présence.

Je veux savoir si tu peux vivre avec l'échec, le tien et le mien,
et te tenir néanmoins au bord du lac et crier vers l'argent de la pleine lune : « OUI ! »

Peu m'importe de savoir où tu habites ni combien d'argent tu as.
Je veux savoir si tu peux te lever après une nuit de douleur et de désespoir, épuisé et meurtri, et faire ce qu'il faut pour les enfants.

Peu m'importe qui tu connais ni par quel chemin tu es venu ici.
Je veux savoir si tu te tiendras au centre du feu avec moi et si tu ne reculeras pas.

Peu m'importe ce que tu as étudié, ni où, ni avec qui.
Je veux savoir ce que c'est qui te soutient de l'intérieur quand tout le reste s'est évanoui.

Je veux savoir si tu peux être seul avec toi-même et si tu aimes réellement la compagnie que tu fréquentes dans les moments vides.
VERSION ORIGINELLE EN ANGLAIS


It doesn't interest me what you do for a living. I want to know what you ache for and if you dare to dream of meeting your heart's longing.

It doesn't interest me how old you are. I want to know if you will risk looking like a fool for love, for your dream, for the adventure of being alive.

It doesn't interest me what planets are squaring your moon. I want to know if you have touched the centre of your own sorrow, if you have been opened by life's betrayals or have become shrivelled and closed from fear of further pain.

I want to know if you can sit with pain, mine or your own, without moving to hide it, or fade it, or fix it.

I want to know if you can be with joy, mine or your own; if you can dance with wildness and let the ecstasy fill you to the tips of your fingers and toes without cautioning us to be careful, be realistic, remember the limitations of being human.

It doesn't interest me if the story you are telling me is true. I want to know if you can disappoint another to be true to yourself. If you can bear the accusation of betrayal and not betray your own soul. If you can be faithless [*] and therefore trustworthy.

I want to know if you can see Beauty even when it is not pretty every day. And if you can source your own life from its presence.

I want to know if you can live with failure, yours and mine, and still stand at the edge of the lake and shout to the silver of the full moon, 'Yes.'

It doesn't interest me to know where you live or how much money you have. I want to know if you can get up after the night of grief and despair, weary and bruised to the bone and do what needs to be done to feed the children.

It doesn't interest me who you know or how you came to be here. I want to know if you will stand in the centre of the fire with me and not shrink back.

It doesn't interest me where or what or with whom you have studied. I want to know what sustains you from the inside when all else falls away.

I want to know if you can be alone with yourself and if you truly like the company you keep in the empty moments.
Oriah Mountain Dreamer Sage Amérindien
(Native American Elder - 1980)
Rapport avec le tantra :
1. Toute l'attitude qui émane de ce poème ! C'est du tantra à l'état pur !
2. Lisez notre réflexion au sujet de vivre.

[*] ce poème a été écrit en anglais et souvent traduit de manière erroné. Il s'agit bien du mot « infidèle » comme l'explique en long et en large l'auteur dans son livre « The Invitation » p. 59 (ISBN 0-7225-4045-0).

(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

[EN] Jabberwocky [IT] Il Ciarlestrone
ce poème est écrit dans un langage inventé, où la sonorité de chaque mot,
pour les anglophones, résonne et induit ainsi une signification particulière
[EN = ENGLISH = anglais]


'Twas brillig, and the slithy toves
Did gyre and gimble in the wabe;
All mimsy were the borogoves,
And the mome raths outgrabe.

"Beware the Jabberwock, my son!
The jaws that bite, the claws that catch!
Beware the Jubjub bird, and shun
The frumious Bandersnatch!"

He took his vorpal sword in hand:
Long time the manxome foe he sought --
So rested he by the Tumtum tree,
And stood awhile in thought.

And, as in uffish thought he stood,
The Jabberwock, with eyes of flame,
Came whiffling through the tulgey wood,
And burbled as it came!

One two! One two! And through and through
The vorpal blade went snicker-snack!
He left it dead, and with its head
He went galumphing back.

"And hast thou slain the Jabberwock?
Come to my arms, my beamish boy!
O frabjous day! Callooh! Callay!"
He chortled in his joy.

'Twas brillig, and the slithy toves
Did gyre and gimble in the wabe;
All mimsy were the borogoves,
And the mome raths outgrabe.
[IT = ITALIANO = italien]


Era brillosto, e gli alacridi tossi
succhiellavano scabbi nel pantúle:
Méstili eran tutti i paparossi,
e strombavan musando i tartarocchi.

«Attento al Ciarlestrone, figlio mio!
Fauci che azzannano, fauci che ti artigliano,
attento all'uccel Giuggio e attento ancora
Al fumibondo chiappabana!»

Afferò quello la sua vorpi da lama
a lungo il manson nemico cercò…
Cosí sostò presso l'albero Touton
e riflettendo alquanto dimorò.

E mentre il bellico pensier si trattenea,
il Ciarlestrone con occhiali brage
venne sifflando nella fulgida selva,
sbollentando nella sua avanzata.

Un, due! Un, due! E dentro e dentro
scattò saettante la vorpida lama!
Ei lo lasciò cadavere, e col capo
Se ne venne al ritorno galumpando.

«E hai tu ucciso il Ciarlestrone?
Fra le mie braccia, o raggioso fanciullo!
O giorno fragoroso, Callò, Callài!»
stripetò quello dala gioia.

Era brillosto, e gli alacridi tossi
succhiellavano scabbi nel pantúle:
Méstili eran tutti i paparossi,
e strombavan musando i tartarocchi.
Lewis Carroll (Charles Lutwidge Dodgson) "Through the Looking-Glass and What Alice Found There" — 1872
(la version italienne a été écrite par Adriana Crespi en 1974)
Rapport avec le tantra : cf. absurde.

(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Vénus vient de me demander (jugement)

Peut-être
Pour juste une minute de la journée,

Il peut être de valeur de se torturer
Avec des pensées telles que

« Je devrais faire
Beaucoup plus avec ma vie que ce que j'en fais —
Parce que je suis si talentueux ».


Mais rappelez-vous
Pour seulement une minute par journée.

De tout le reste de votre temps,
Vous feriez mieux
D'essayer
De vous regarder plus comme Dieu le fait.

Car Il sait
Votre vraie nature royale.

Dieu n'est jamais confus
Et ne peut que se voir lui-même en vous.

Mon cher, ma chère,
Vénus vient de se coucher et m'a demandée
De vous révéler un secret, de vous confesser
Qu'elle n'est qu'un miroir qui a volé
Votre lumière et votre musique pendant des décennies.

Elle sait, comme le sait Hafiz,
Que tu es le seul héritier, la seule héritière du trône
Du Roi.
Hafiz (cf. le mot qutub) — traduit de l'anglais
Rapport avec le tantra : voir les mots douceur, jugement, penser et temps.

(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

(Lit)

je suis une bête de lit
miauleuse jouisseuse
une arche de tendresse
une manne une nef
je suis un souffle une fièvre
une fente à polir
Cathy Garcia
(livre « Salines » auto édition artisanale sur papier recyclé
introuvable en librairie mais vous pouvez vous le procurer
via une demande par courriel à delitpoesie@wanadoo.fr
)
Une pointe d'humour de la même auteuresse : poisson.
Rapport avec le tantra : voir les mots jouir, souffle et tendresse (qui seront développés sur demande).
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

(Lumière)
J'aimerais vous montrer,
quand vous vous sentez seuls ou dans l'obscurité,
la lumière étonnante de votre propre être.
Hafiz (cf. le mot qutub) — traduit de l'anglais
Rapport avec le tantra : cf. le mot être, les citations fêlé(e), lumière, obscurci et souffle, ainsi que l'histoire La conversation in utero.
Obscurité et lumière…
Obscurité et lumière… de Maria-Lina (site : blog de Maria-Lina)
Histoire associée : ÊTRE MORT.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

(Lune)

Le ciel fut illuminé
par la splendeur de la lune
tellement puissante
que j'en tomba à terre

Ton amour
ma convaincu

Je suis prêt à lâcher
cette vie mondaine
et de m'abandonner à l'émerveillement
de ton être.
Jalal al-Din Rumi — traduit de l'anglais
halo de lune

(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Cet endroit où tu te trouves maintenant

Cet endroit où tu te trouves maintenant
Dieu l'a indiqué spécialement sur une carte pour toi.

Partout où tes yeux et tes bras et ton cœur peuvent bouger
Contre la terre et le ciel,
L'Ultime Bien-Aimé s'est penché —

Notre Ultime Bien Aimé s'est penché là, sachant
Que tu viendras.

Je pourrai te raconter un secret incommensurable sur
Ta vrai valeur, cher pèlerin,

Mais chaque geste dur envers toi-même,
chaque confusion sur les autres,

T'écarterai
D'accepter la grâce, l'amour,

Et la liberté sublime
Que le savoir divin t'offre à chaque instant.

Ne t'en fais pas Hafiz, des
Grandes sacrifices que ce chemin
De pèlerinage demande,

Car ton âme est trop plein de vin ce soir
Que pour cacher la Vérité magique de ce monde.

Mais parce que je suis si intelligent et généreux,
J'ai déjà tissé une loque resplendissante
De Ses cheveux

Comme vérité remarquable et cadeau
Dans ce poème pour toi.
Hafiz (cf. le mot Qutub) — traduit de l'anglais
Rapport avec le tantra : lisez notre réflexion au sujet du divin.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

(Passion)

Mon cœur brûle d'amour.
Tous peuvent voir cette flamme.
Mon cœur bat avec passion comme les vagues sur l'océan.
Mes amis sont devenu des étrangers et je suis entouré d'ennemies, mais je suis libre comme le vent, fini la douleur des reproches.
Je suis chez moi, où que je vais et, dans la salle des amoureux, je peux voir, les yeux fermés, la beauté qui y danse.
Derrière les voiles, imprégné d'amour, je danse moi aussi les rythmes de ce monde changeant.
J'ai perdu mon esprit dans mon monde d'amour.
Jalal al-Din Rumi (soufi °1207 – †1273) – traduit de l'anglais


Mots utilisés : aimer, beauté, changement, danser, douleur, libre et passion.
Rapport avec le tantra : lisez notre réflexion au sujet de la passion.

(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

(Petit)

La mer est profonde, le ciel haut,
et moi, moi je suis tout petit. Rapport avec le tantra : lisez notre réflexion au sujet de l'humilité.
Pourquoi ne pas être poli ? (politesse)

Tout le monde
Est une parole de Dieu.
Pourquoi ne pas être poli et
L'écouter ?
Hafiz (cf. le mot qutub) — traduit de l'anglais
Rapport avec le tantra : cf. respect.

(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

(Pourquoi ?)

Pourquoi que je vis
Pourquoi que je vis
Pour la jambe jaune
D'une femme blonde
Appuyée au mur
Sous le plein soleil
Pour la voile ronde
D'un pointu du port
Pour l'ombre des stores
Le café glacé
Qu'on boit dans un tube
Pour toucher le sable
Voir le fond de l'eau
Qui devient si bleu
Qui descend si bas
Avec les poissons
Les calmes poissons
Ils paissent le fond
Volent au-dessus
Des algues cheveux
Comme zoizeaux lents
Comme zoizeaux bleus
Pourquoi que je vis
Parce que c'est joli
Boris Vian

(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

(Princesse)

Une pêche sur la table,
ta robe sur le tapis,
et toi dans mon lit,
doux présent du présent,
fraicheur de la nuit,
chaleur de ma vie,
Toi, ma princesse du Nord !
(adaptation libre d'après un poème de) Jacques Prévert (°1900-†1977)
Rapport avec le tantra : Pratiquer le tantra, c'est vivre dans le présent.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

NOUS NE SOMMES PAS VENU POUR PRENDRE DES PRISONNIERS
pas de prisonniers Nous ne sommes pas venu ici, pour prendre des prisonniers,
Mais pour nous rendre plus profondément
à la liberté et la joie.

Nous ne sommes pas venu dans ce monde exquis
Pour nous tenir en otage d'amour.

Cours, ma belle,
De tout,
Ce qui ne fortifie pas
Tes ailes bourgeonnantes et précieuses.

Cours comme si t'avais le diable aux trousses
De toute personne
Qui met un couteau acéré
Dans la douce vision sacré
De ton cœur si beau.

Nous avons un devoir à embrasser
Ces aspects d'obéissance
Qui sont devant notre maison
Et crient à notre mental
« Oh, s'il te plaît, S'il te plaît
Sort, et joue avec nous. »


Car nous sommes pas venu ici pour prendre des prisonniers
Ou de réduire notre esprit magnifique,

Mais d'expérimenter de plus en plus profondément
Notre courage divin, notre liberté et
Notre lumière !
Hafiz (cf. le mot qutub) — traduit de l'anglais
Rapport avec le tantra : joie et liberté.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Amplificateur relationnel (relation)

Voici un amplificateur relationnel
qui marche
à coup sûr :

Chaque fois que votre bien-aimée dit quelque chose de stupide
Tu laisses briller tes yeux comme
Si tu venais d'entendre quelque chose
D'extraordinaire.
Hafiz (cf. le mot qutub) — traduit de l'anglais
Rapport avec le tantra : cf. relation.
Texte associé : GENOUX.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

La prière de la Gestalt (rencontre)

Je poursuis ma voie et tu suis la tienne.
Je ne suis pas en ce monde pour répondre à tes attentes
Et tu n'es pas en ce monde pour répondre aux miennes.
Tu es toi et je suis moi…
Et si, par chance, nous nous rencontrons,
Alors, c'est merveilleux !
… Sinon, nous n'y pouvons rien !
Frederik (Fritz) S. Perls — traduit de l'anglais
Mot utilisé : merveilleux.
Ce poème reflète l'esprit même du tantra.
Une réflexion au sujet de la présence et de prier.

Note : la dernière phrase de ce poème est souvent censurée aux U.S.A.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Te rencontrer
photo floue en N/B de femme
Te rencontrer sans te réduire,
Te désirer sans te posséder,
T'aimer sans t'envahir,
Te dire sans me trahir,
Te garder sans te dévorer,
T'agrandir sans te perdre,
T'accompagner sans te guider,
Et être ainsi moi-même
Au plus secret de toi.
Te regarder sans retenue
Te rencontrer sans te séduire
Te désirer sans te posséder
Te dire sans me trahir
T'agrandir sans te perdre
M'abandonner sans réticence
T'enlacer sans t'étouffer
T'aimer sans t'envahir
Te garder sans te dévorer
T'accompagner sans te guider
Te bercer sans t'infantiliser
Me laisser porter par ta confiance
Et être ainsi ensemble au plus secret l'un de l'autre
S'ils avaient pu partager tout cela peut être auraient-ils pu se rencontrer…
Jacques Salomé
Ce poème reflète l'esprit même du tantra au sujet de relation intime.
Cf. les mots : l'écoute, présence et relation.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Reste simplement assis (repos)

Reste simplement assis, maintenant
Ne fais rien
Contentes-toi de te reposer.

Car ta séparation avec Dieu
Est la chose la plus difficile à faire dans ce monde.

Laisses-moi t'apporter des plateaux de nourriture
Et quelque chose
Que tu aimes boire.

Tu peux utiliser mes mots doux
Comme un oreiller
Pour ta
Tête.
Hafiz (cf. le mot qutub) — traduit de l'anglais
Rapport avec le tantra : lisez notre réflexion au sujet du mot divin
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

(Respire la vie)

Tes yeux voient, ta bouche goûte ;
tes oreilles entendent ; ton nez sent ;
alors si parfois tu as un doute ;
respire la vie profondément et
écoute dans ton cœur.
inspiré par Christian Léonard (de Liège)
Rapport avec le tantra : lisez notre réflexion au sujet de respirer.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Respire !

Respire
L'instant sacré de l'espace qui s'étire
Sans limites et se tend dans un plaisir
Que tu ne peux saisir
Qu'en t'en laissant remplir.
Catherine Pozzi (artiste, écrivain, masseuse et bien plus)
Rapport avec le tantra : lisez notre réflexion au sujet de respirer.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Le soleil ne dit jamais non
coucher de soleil

Même
Après
Tant d'années
Le soleil ne dit jamais à la terre :
« Tu me dois quelque chose ».

Regarde
Ce qui se passe
Avec un tel amour ;
Elle illumine
Le ciel
Entier.
Hafiz (cf. le mot qutub) — traduit de l'anglais
Rapport avec le tantra : lisez notre réflexion au sujet de l'aimer.
émanations solaires

(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

(Temps)

La vie dure peu
l'année passe vite
le mois est court
et le jour plus bref encore.
Mais l'instant…
est immense.
Abel BONNARD
Rapport avec le tantra : ce poème reflète l'esprit même du tantra (तन्त्र).
  1. Pratiquer le tantra, c'est vivre dans le présent.
  2. Réflexion associée : présence.
  3. Citations associées : aider, éveil, futur, heureux (un instant), quand, quête, présent, pressé, temps, urgent et vivre.
  4. L'histoire au sujet d'être-soi : « Hier – Aujourd'hui – Demain ».
  5. Chanson associée : Le temps de vivre.
m´taphore du temps

(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

La tête, le cœur et les couilles

Le corps humain est un royaume où chaque organe veut être le roi
Il y a chez l'homme trois leaders qui essayent d'imposer leur loi
Cette lutte permanente est la plus grosse source d'embrouilles
Elle oppose depuis toujours la tête, le cœur et les couilles
Que les demoiselles nous excusent si on fait des trucs chelous
Si un jour on est des agneaux et qu'le lendemain on est des loups
C'est à cause de c'combat qui s'agite dans notre corps
La tête, le cœur, les couilles discutent mais ils sont jamais d'accord
Mon cœur est une vraie éponge, toujours prêt à s'ouvrir
Mais ma tête est un soldat qui s'laisse rarement attendrir
Mes couilles sont motivées, elles aimeraient bien pécher (pé-cho) cette brune
Mais y en a une qui veut pas ! Putain ! Ma tête me casse les burnes !
Ma tête a dit à mon cœur qu'elle s'en battait les couilles
Si mes couilles avaient mal au cœur et qu'ça créait des embrouilles
Mais mes couilles ont entendu et disent à ma tête qu'elle a pas d'cœur
Et comme mon cœur n'a pas d'couilles, ma tête n'est pas prête d'avoir peur
Moi mes couilles sont tête-en-l'air et ont un cœur d'artichaut
Et quand mon cœur perd la tête, mes couilles restent bien au chaud
Et si ma tête part en couilles, pour mon cœur c'est la défaite
J'connais cette histoire par cœur, elle n'a ni queue ni tête
Moi les femmes j'les crains, autant qu'je suis fou d'elles
Vous comprenez maintenant pourquoi chez moi c'est un sacré bordel
J'ai pas trouvé la solution, ça fait un moment qu'je fouille
Je resterai sous l'contrôle d'ma tête, mon cœur et mes couilles.
Fabien Marsaud — alias Grand Corps Malade
Pour voir (et surtout écouter) la vidéo de l'auteur qui récite, cliquez La tête, le cœur et les couilles.
Rapport avec le tantra : cf. sexualité, SEXE et virilité.
Mots associés : cœur et mental.
Une pointe d'humour au sujet du sexe.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Le thème de ce soir est l'Amour
Le thème de ce soir est l'Amour…
Il en sera de même demain.
En fait,
Jusqu'à ce que nous mourrions tous,
Je ne connais aucun meilleur sujet de discussion.
Hafiz (cf. le mot qutub) — traduit de l'anglais

1. Rapport avec le tantra : Le tantra est une voie d'amour qui mène à la richesse de l'esprit, du cœur et du corps.
2. Une réflexion au sujet de l'aimer.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Cela se passe tout le temps au ciel (amour)
Cela se passe tout le temps au ciel,
Et, un jour,
Cela se passera de nouveau
Sur terre –

Que des hommes et des femmes qui sont mariés
Et des hommes et des hommes
Qui s'aiment,

Et des femmes et des femmes
Qui se donnent
La lumière,

Se mettent souvent à genoux

Et, en tennant tendrement
La main de leur bien-aimé,

Avec des larmes aux yeux
Disent sincérement :

« Mon amour,
Comment puis-je être plus aimant ?
Comment puis-je être plus
Doux ? »
Hafiz (cf. le mot qutub) — traduit de l'anglais
Rapport avec le tantra : cf. aimer.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

LE DÉSIR D’UNION   (le désir d'unission)
Il y a une faim, une envie au plus profond de ton cœur
Et elle a été là depuis le moment de ta naissance
Ce n’est pas cet envie dément d’une romance ou d’argent
Ce n’est pas le désir de succès et de reconnaissance
Ce n’est même pas le désir d’être entouré de beauté

Cette faim qui t’opprime tellement
Est simplement le désir ardent d’atteindre de nouveau
Ce goût d’être entier,
Cette ouverture à ton âme, juste là, en toi

Car elle ne t’a pas quittée, bien sûr
Elle n’est pas partie et s’est perdue
Dans la forêt de ta vie
Elle a juste été un peu couverte,
Comme un vieux mur, couvert
De mousse et de ronces à fil du temps
Mais au contraire, ce mur corporel détient toujours
Le fabuleux jardin de l’âme

Il héberge ce grand épanouissement glorieux
Qui est toi

Toi qui es unique et,
En même temps, un avec tout.

Toi qui es ce corps glorieux,
Vivant vivacement en cette vie-ci,
Et, en même temps,
Cet âme éternelle et immortelle, toujours présente

Ainsi est le désir d’union
L’union de toutes les parties qui sont toi.


Pink Rose From Side — Carrie Hart
Cette partie qui constitue ton corps
Et cette partie qui est cette âme

Cette partie de toi qui est unique et cette partie de toi
Qui est exactement un avec tout le reste
Cette partie de toi qui est Dieu

D’abord, entre en toi et trouve cette union
Trouve la paix qui est toi
Trouve toi, dans ton fort intérieur
et profondément un avec tout ce qui est

Après, reviens au dehors et vis
Vis avec dynamisme
Vis avec enthousiasme

Autorise-toi à sentir et apprécier tout
Que cette vie glorieuse détient

Autorise-toi à tomber amoureux de chaque instant
Inspire cette fabuleuse aventure qu’est la vie
Avec ta propre radiance dorée d’être

Tu es, maintenant, qui tu as besoin d’être
Tu es, maintenant, l’expression parfaite
De tout ce qui a besoin d’être exprimé

De cet endroit, ici, maintenant,
Entre au plus profond de toi et trouve toi-même,
ce Soi que tu vas faire apparaître et faire briller
Rien d’autre est nécessaire

Voici une prière pour toi aujourd’hui
Je suis tout ce que j’ai besoin d’être
Je suis assez pour la paix, la joie, l’amour,
Et le bonheur illimité
Tout cela est en moi

Et je, juste comme je suis, mérite toute cette beauté
Je suis l’expression merveilleuse, radiante de la vie et de l’esprit
Je suis l’équilibre où tout se rejoint
Je suis ce bonheur et cette joie de toute création
manifestée
Je suis la fleuraison et l’ouverture

JE SUIS
Carrie Hart — traduit de l'anglais
Ce poème reflète notre aspiration et la finalité du groupe évolutif.

Voici les principales références ayant trait à l'essence même de ce poème : Texte associé : prier.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Venez jusqu’au bord

Venez jusqu’au bord.
Nous ne pouvons pas, nous avons peur.
Venez jusqu’au bord.
Nous ne pouvons pas, nous allons tomber.
Venez jusqu’au bord.
Et ils y sont allés.
Et il les a poussés.
Et ils se sont envolés.
Guillaume Apollinaire
Rapport avec le tantra :
• Cf. les mots oser et peur
• ainsi que la citation revenir.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

L'amour de la vie

La vie est un cadeau, déballe-le,
profitez-en, sentez la gratitude,
réjouissez-vous, aimez-la, vivez-la,
à fond, car c'est ça,
une unique chance, ne la gaspillez pas,
car, avant que vous ne le savez,
« ELLE » est partie !
Helen Rosengren — traduit de l'anglais
Rapport avec le tantra : lisez notre réflexion au sujet de vivre.
Chansons associées : À la vie, à l'amour (Jacques Dutronc) et Le temps de vivre (Georges Moustaki).
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

Pourvu que ce soit vrai ! (être vrai)
J'aime tout ce qui est beau,
et j'aime tout ce qui est gai,
ce qui est sérieux,
ce qui est terrible,
ce qui est grand,
ce qui est petit.

J'aime tout,
pourvu que ce qui est petit
soit petit,
que ce qui est grand
soit grand,
que ce qui est gai
soit gai…

Bref que tout soit comme il
doit être : VRAI !
— ANONYME — — traduit de l'anglais
Ce poème reflète l'esprit même du tantra.
Vous avez un beaux poème à nous soumettre ?

Contactez-nous via notre adresse courriel info @ livingtantra . be (sans espace) ou utilisez le formulaire à la page CONTACT en MENTIONNANT CORRECTEMENT votre ADRESSE COURRIEL.
(retour) | Activités | INFO | nous contacter | TROUVER |   (haut)

poetica
poetica (logo [1280x300px] de www.poetica.fr ◀ lien vers le poème Liberté de Paul Eluard)
image
image
image