Image
image
image
image


La sexualité dans le tantra
mise à jour : jeudi 28 novembre 2013

Si…

vous n'avez pas encore consulté la page tantra, merci de le faire avant tout.

Les paragraphes ci-dessous n'ont pas beaucoup de sens, autre que de réveiller un intérêt sain,
pour accroître une attitude tantrique.


Ce qui se lit s'oublie,
ce qui se vit, se grave en vous.
Guibert del Marmol
CE SUR QUOI SE PORTE NOTRE ATTENTION GRANDIT !!!
(et ce qui aide, c'est notre capacité à VIVRE plutôt que de penser)

1. Petit historique

Les premières civilisations tantriques vivaient autour de la méditerranée (entre 7000 et 5000 ans avant notre ère).  Elles étaient gérées par les premières tantrika connues.  Pour autant qu'on a pu le découvrir [1], leur civilisation était basé sur l'amour, le don de soi et l'épanouissement de tout un chacun.  Ces civilisations n'ont rien à voir avec une société matriarchale (qui n'est que la partie féminine d'une société patriarchale).
Elles furent détruites par des nomades guerriers [1]. Après cela, c'est surtout en Inde où le tantra s'est développé (sans doute par des rescapés de ces invasions barbares qui ont émigré vers l'Orient).
Les premiers occidentaux qui ont vu des tantrika étaient des colons anglais. Pour comprendre leur fascination pour ces gens libres, il faut savoir que c'était à l'époque de l'apogée du puritanisme anglais. Ce n'est donc pas tellement leur naturel, leur spontanéité ni leur authenticité qui a marqué les Anglais, mais bel et bien l'aspect sexuel sans tabou, sans honte, d'un naturel et d'une liberté totale qui les a choqués.

Cette fascination d'un côté et ce qui choque de l'autre fait que depuis les années 1960 l'aspect sexuel est resté en avant-plan.
Ajoutons à cela que la sexualité est le reflet de notre personnalité profonde et vous comprendrez aisément la charge émotionnelle qu'elle a sur les idées qu'on puisse avoir du tantra.

A lire aussi l'excellent chapitre « Les causes économiques et sociales de la culpabilité sexuelle » dans le livre de Philippe Laporte « L'érotisme ou le mensonge de Freud : refondation de la psychologie sexuelle » [2].
couverture livre de Philippe Laporte

[1]   Pour les détails vous pouvez lire le chapitre La fable du « bon aryen » d'André Van Lysebeth dans son livre « Tantra - Le culte de la Féminité ».
(éd. Flammarion ISBN 2.08.201351.0)
couverture livre d'André Van Lysebeth - Tantra, le culte de la féminité
[2]   Ce chapitre se trouve aussi sur le site www.philap.fr - CausesCulpabilite.pdf.

Mots utilisés : authenticité, liberté, naturel, personnalité, tantra et tantrika.

Sujets associés :
  1. La réflexion au sujet de la différence entre COOPERATIF et MATRIARCALE OU PATRIARCALE.
  2. La notion de Geisha.
  3. La différence entre REGRET et HONTE ou CULPABILITÉ.
  4. Le paragraphe sur l'hindouisme.

(retour)  ¦ historique | pourquoi pas ? | la votre | comment faire ? | l'acte | en société | l'essentiel | comparaison | réflexion | Nous contacter | Activités | INFO |  (haut)

2. Pourquoi pas ?

Dans les ateliers de tantra qui se respectent, on ne commence jamais par la sexualité. Pourquoi ? Parce que, malgré 1968, malgré la montagne de livres et d'informations qu'on peut trouver à ce sujet, la sexualité reste un domaine fort chargé.
Chargé tout d'abord par un inconscient collectif lourd de répressions religieuses. Chargé, car il reste plein de croyances et d'endoctrinements culturels. Il n'y a qu'à voir l'éducation sexuelle dans ce XXIième siècle où l'on ne parle que de technique et jamais de désir, ni de plaisir.
Viennent ensuite les montagnes de préjugés, de croyances et de conditionnements que l'homme moderne a sur la sexualité.

Texte sur image l'inconscience collective.
Mots utilisés ou associés : croyance, déconditionner, désir, refoulement, respect, inconscient et plaisir.
(retour)  ¦ historique | pourquoi pas ? | la votre | comment faire ? | l'acte | en société | l'essentiel | comparaison | réflexion | Nous contacter | Activités | INFO |  (haut)

3. Quelle est VOTRE sexualité ?

Qui sait que chaque individu a sa propre sexualité ? Qu'il n'existe pas « la » bonne façon de « faire l'amour » ? Qu'il y a moyen d'avoir un rapport de corps à corps en même temps que d'âme à âme ? Ce n'est pas la multiplication des scènes érotiques au cinéma, ni de l'abondance de messages commerciales qui aideront à trouver à l'intérieur de soi, sa propre sexualité.
Et nous ne parlons même pas de l'industrie pornographique qui stigmatise, banalise et stéréotype cet acte qui pourtant à toutes les qualités et possibilités d'être célébré de façon sacré.

Ce qui est important de savoir, c'est qu'il y a autant de formes de sexualité qu'il y a d'êtres humains !

Mots utilisés : amour, corps et pornographique.
(retour)  ¦ historique | pourquoi pas ? | la votre | comment faire ? | l'acte | en société | l'essentiel | comparaison | réflexion | Nous contacter | Activités | INFO |  (haut)

4. Comment faire alors ?

Avant de pouvoir entrer dans le domaine de la sexualité, il est primordial de se connaître soi-même. De pouvoir être le plus honnête possible avec soi et avec son partenaire - nous sommes donc loin de l'idée romantique d'avoir un jardin secret.
Avant d'entamer la sexualité tantrique, l'aspirant tantrika va apprendre à se connaître mieux, à découvrir ses désirs, à mieux se sentir et à communiquer ses sensations. Il fera la différence entre ses pulsions [2] et les actes spontanés [3] de cette façon à être plus présent à l'autre et pouvoir laisser émerger ce qui vient dans l'instant.

[2] qui ne sont pas en relation avec l'autre
[3] qui sont en relation avec l'autre


Mots utilisés : relation et sentir.
(retour)  ¦ historique | pourquoi pas ? | la votre | comment faire ? | l'acte | en société | l'essentiel | comparaison | réflexion | Nous contacter | Activités | INFO |  (haut)

5. Le tantra et l'acte sexuel

•   Le point de départ est
l'amour

le respect et la reconnaissance que chacun est divin.
Dans le jeu amoureux, nous pouvons distinguer les phases suivantes : a) se centrer pour mieux se sentir, b) la rencontre, c) l'excitation, d) le chaos et e) la fusion (avec l'autre d'abord, avec le divin si on a de la chance).

•   L'attitude tantrique est qu'il y a
nulle part où aller !

(*) Pratiquer le tantra, c'est vivre dans le présent.

   C'est à dire qu'on ne se fixe pas un but à l'avance ; et, si but il y a, c'est celui de vivre l'instant présent, de laisser émerger ce qui vient de l'interaction des deux partenaires et non d'une idée (phantasme sexuel, …) quelconque du mental.

(*) sujets associés : Pratiquer le tantra, c'est vivre dans le présent.
Mots utilisés : attitude, but, divin, jeu, mental, respect et vivre.
Divers : (femme) fontaine.
(retour)  ¦ historique | pourquoi pas ? | la votre | comment faire ? | l'acte | en société | l'essentiel | comparaison | réflexion | Nous contacter | Activités | INFO |  (haut)

6. La sexualité dans notre société

Schématisons [4] pour simplifier. Nous pouvons distinguer quatre stades de maturité.

•   égocentrique :   je ne m'occupe que de moi, l'autre est l'objet de ma masturbation, c. à d., que je peux faire l'amour avec un(e) partenaire, mais je l'utilise plutôt comme un objet pour aboutir à ma satisfaction personnelle ‡ très pulsionnel, le contrôle est quasi total.
   J'inclus en cette catégorie les fanas de la monté de la Kundalini : ils remplacent juste le besoin de satisfaction par la recherche d'une extase dite « spirituelle ».

•   stressé(e) :   je suis en relation avec l'autre mais je crois que je dois faire ceci ou cela, ou que je ne peux pas faire ceci ou cela de peur que… Je suis bourré de croyances, d'idée préconçues etc. Soit mon attention est quasi totalement dirigée vers moi, soit elle est quasi totalement dirigée vers l'autre ‡ plus ou moins pulsionnel et/ou dépendant, ici aussi le contrôle est quasi total.

•   le bonheur physique partagé :   ici je suis pleinement en relation avec l'autre. Je partage mon ressenti et je me laisse guider par mes sensations. Je deviens de plus en plus spontané et donc de moins en moins pulsionnel et je n'essaie plus de contrôler.

•   le sacré :   ici nous sommes deux à vouloir expérimenter autre chose. Il y a un contact conscient [5]. La plupart du temps cela se fait grâce à l'immobilité. Etre capable de ressentir ce qu'il y a derrière les premières impressions et donc de plonger plus profondément dans les méandres du subconscient pour pouvoir en intégrer les différentes facettes. Plus j'intègre la richesse de la diversité qui se trouve en moi, plus je deviens entier et plus je m'approche de mon centre, mon Moi supérieur, ma divinité. Cette intimité avec moi-même, je peux la partager et écouter celle de ma/mon partenaire. Il devient de plus en plus facile d'apprécier et d'entrer en contact avec la divinité de ma/mon partenaire. C'est le LACHER-PRISE (plutôt que le LAISSER-ALLER), plus besoin de contrôler. Ultimement, je peux vivre le divin unifié.

[4] et donc, comme toute généralisation, ce n'est qu'une image qui fait défaut à la complexité de la sexualité
[5] le plus conscient possible


Mots utilisés : bonheur, conscience, croyance, diversité, relation, satisfaction, spiritualité, subconscient, et vivre.
Sujet associé : LACHER-PRISE plutôt que LAISSER-ALLER.
(retour)  ¦ historique | pourquoi pas ? | la votre | comment faire ? | l'acte | en société | l'essentiel | comparaison | réflexion | Nous contacter | Activités | INFO |  (haut)

7. L'essentiel

L'essentiel n'est pas d'obtenir l'extase, ni même un orgasme mais la détente qui offre la clef de l'épanouissement sexuel et… spirituel. Aussi satisfaisante et extatique que puisse être la montée de la kundalini (énergie sexuelle qui monte du sacrum jusqu'au crâne), aussi important est la non-recherche, le lâcher prise et la présence à soi d'abord, à l'autre ensuite.

Qu'on ait joui ou non, qu'il y ait eut extase ou climax ou non, l'important c'est de pouvoir être pleinement soi-même et chérir la fusion après l'acte.
Dans cet espace de détente, nous pouvons goûter quelque chose du divin, du champ de l'omniprésence, d'une paix profonde, de la présence divine de l'autre. Et si cela n'arrive pas, c'est au moins s'ouvrir à la possibilité de reconnaître cet espace privilégié.

Pouvoir privilégier l'acte sexuel et le rendre – pas à pas – sacré peut nous ouvrir à notre divinité intérieure. Vous comprendrez aisément que de s'approcher de son / sa partenaire comme un dieu / une déesse est tout autre chose que de ne se limiter à son propre plaisir.

Mots utilisés : essentiel, extase, kundalini, orgasme, paix, plaisir, présence et satisfaisante.
Sujet associé : LACHER-PRISE plutôt que LAISSER-ALLER.
(retour)  ¦ historique | pourquoi pas ? | la votre | comment faire ? | l'acte | en société | l'essentiel | comparaison | réflexion | Nous contacter | Activités | INFO |  (haut)

8. Comparaison

Voici une deuxième schématisation ; la comparaison entre la sexualité culturelle, considérée normale (= selon la norme en vigueur), que j'appelle «habituelle» et celle d'un(e) tantrika, que j'appelle humaine ou « naturelle ». Dans la sexualité naturelle les deux partenaires entrent en contact conscient sans éviter les difficultés, les petites et grandes joies, les regards, la passion et la détente. C'est un dialogue authentique à tous les niveaux.

Sexualité habituelle Sexualité naturelle
Pulsionnel (parfois même compulsif) Spontané (en contact avec l'autre)
Décharge de tension ; respiration soit superficielle soit rapide Lenteur et détente ; respiration profonde
Utilisation de l'autre comme objet masturbateur Jeu relationnel synergétique
But précis (e.g. faire jouir l'autre, avoir un orgasme ou une extase) Pas de but ; nulle part où aller ; l'ici et le maintenant ; laisser venir ce qui veut se déployer
Attention 90/10 ; c. à d. quasi toute l'attention dirigée sur soi (e.g. jouir) et peu sur l'autre… où exactement l'inverse (e.g. faire jouir l'autre) Attention partagée de manière quasi égale c. à d. 50/50
deux corps qui se cognent (en haletant fort et rapidement) deux corps qui dansent et s'harmonisent peu à peu (en respirant lentement et profondément)
Peu de contact visuel Contact des yeux
Positions surtout horizontales ; descente de l'énergie et focalisation sur les organes génitaux Beaucoup de verticalité ; montée de l'énergie et dispersion de l'énergie dans tout le corps
Perte d'énergie Ré-énergétisation ou regain d'énergie
Peu ou pas de partage ; contact superficiel Partage ; contact profond
Séparation ± rapide après l'acte Fusion d'expansion de conscience après l'acte (champ de présence infinie);

Ceci ne veut nullement dire que les tantrika ne font que l'amour comme cela est décrit dans la colonne de droite. Certes, ils apprennent des techniques et utilisent des outils (comme la respiration) mais juste assez pour pouvoir les intégrer de façon à pouvoir les appliquer naturellement et, finalement, de pouvoir les oublier ensuite pour laisser émerger se qui veut émerger dans le présent. un(e) tantrika, tout comme chaque personne mature, peut - par exemple - tout aussi bien un jour faire l'amour sauvagement et l'autre très légèrement en jouant comme un enfant. Il ne s'agit nullement d'avoir un jugement sur la sexualité habituelle, juste de savoir qu'il à une façon plus satisfaisante et plus mature…

(*) Le tantrika passe d'un être impulsif (ou personne étant sur pilote automatique) à un être mature et spontané.

La grande différence que nous constatons entre un(e) non-tantrika et un(e) tantrika au sujet d'un vécu sexuel,
est que souvent la/le non-tantrika reste en grande partie dans l'imaginaire, dans le fantasme qui lui est propre.

La/le tantrika lui continue à sentir son corps, ses sensation et… reste à ÊTRE en contact avec sa ou son partenaire.

Autres rapports avec le tantra : lisez les réflexions au sujet du œur, et du mental.
Pour un poème humoristique plein de sens, cliquez La tête, le cœur et les couilles ou visualisez la récitation en cliquant La tête, le cœur et les couilles - récitation.

Mots utilisés : Sujet associé : Le tantrika passe d'un être impulsif à un être mature et spontané.
(retour)  ¦ historique | pourquoi pas ? | la votre | comment faire ? | l'acte | en société | l'essentiel | comparaison | réflexion | Nous contacter | Activités | INFO |  (haut)

9. Réflexions

À vous de jouer !
Envoyez vos réactions et… sagesse !
Commentaire(s) ou réaction(s) ?

Contactez-nous via notre adresse courriel info @ livingtantra . be (sans espace) ou utilisez le formulaire à la page CONTACT en MENTIONNANT CORRECTEMENT votre ADRESSE COURRIEL.
Quels mots (idées / concepts / désires / irritations / …) vous viennent en regardant les mini-clips ci-dessous ?

    9,5 weeks  

(retour)  ¦ historique | pourquoi pas ? | la votre | comment faire ? | l'acte | en société | l'essentiel | comparaison | réflexion | Nous contacter | Activités | INFO |  (haut)
image
image
image